Chivalry: Medieval Warfare telecharger gratuit de PC et Torrent


Chivalry: Medieval Warfare Telecharger
gratuit et Torrent pour PC – Version Complete de jeu

Ensemble de jeu d’action de multiacteur dans réalité médiévale. Nous jouons comme le guerrier qui joint une des deux factions et des batailles avec des adversaires dans des batailles ultérieures. Chivalry: Medieval Warfare telecharger étonne le système complexe de classes de caractère et la bataille et l’arsenal assez important. La chevalerie présente aussi très joliment du graphique. Chevalerie : On considère la Guerre médiévale sur le PC un jeu d’action conçu pour le multiacteur avec 2012, créé par le studio la Bannière Déchirée. La production postérieure a été déplacée vers la Xbox un, la Playstation 4, la Xbox 360 et la Playstation 3. Toutes les versions sont très semblables, bien que cette édition de PC-accom reflète entièrement les créateurs de suppositions, offrant le jeu multiplayer pour 32 acteurs, tandis que sur d’autres plates-formes, leur nombre est limité à 24. En plus de la Chevalerie de PC-tach : la Guerre Médiévale étend entièrement ses ailes lorsqu’il s’agit du graphisme. D’après le contraste, dernier Sony et le Microsoft ont apparu le mode de Horde pour 6 casse-cou. Mais ceci est la seule différence, comme les autres éléments et le jeu sont identiques pour toutes les éditions.

 

telecharger1

Chivalry: Medieval Warfare Telecharger Exigences recommandée POUR PC:

[box type=”info”]CPU: Core 2 Duo 2.4 GHz; RAM: 2 GB; OS: Windows XP/Vista/7; Carte vidéo: GeForce 8800 GT; Espace disque libre: 3 GB[/box]

[tabs slidertype=”images” fx=”slide” auto=”yes” autospeed=”5000″] [imagetab width=”” height=””]https://jeux-telecharger.fr/wp-content/uploads/2017/01/community_image_1424359915.png[/imagetab][imagetab width=”” height=””]https://jeux-telecharger.fr/wp-content/uploads/2017/01/Chivalry_Screen1.jpg[/imagetab][imagetab width=”” height=””]https://jeux-telecharger.fr/wp-content/uploads/2017/01/maxresdefault-13.jpg[/imagetab][/tabs]

telecharger1

Comment installer Chivalry: Medieval Warfare Telecharger:

  1. Télécharger le Chivalry: Medieval Warfare Gratuit installateur de Jeux-Telecharger.FR
  2. Lancez-le sur votre ordinateur
  3. Suivez les instructions fournies dans le programme
  4. Après environ 30 minutes, le jeu sera prêt
  5. Lancer le jeu et profiter

 

Lire aussi: Tropico 5 telecharger gratuit de PC et Torrent

 

Si j’ai dû constater qu’un mot a décrit la Chevalerie : la Guerre Médiévale, je dirais que ceci est un jeu … intense. Et ce n’est pas parce qu’il est farci de l’action, qui ne ralentit pas pour un instant, parce que ce n’est pas, au contraire, même la plupart du temps dans ce jeu, juste exécuté pour se réunir avec notre ferraille, à un endroit particulier. Et arrive seulement là, seulement là le cadavre est densément, mais aussi à faible dose, parce que malgré son système avancé de combat, permettant longtemps, des batailles sophistiquées, les heurts dans la Chevalerie sont courts, aiguisés et brutaux. Et ensuite nous fonctionnons de nouveau jusqu’à l’épée de coup suivante. Et c’est ces attaques et les poussées sont intenses. Cette perspective de la première personne nous fait se sentir comme si nous étions là, comme si nous-mêmes nous cette épée, hache et la lance faisions des trous dans les gens. Un peu comme Skyrim populaire, pour que la Chevalerie soit dix-sept fois le système mieux conçu de combat avec des armes de mêlée et est de plus le seul réseau si notre fixe le long dans la vie le mouchoir en papier, si parler métaphoriquement. Eh bien, à moins que vous ne mettiez un jeu avec des robots, qu’ils peuvent faire. Mais pourquoi ? Je ne sais pas. Je ne sais non plus quand l’enfer le créateur de Chevalerie s’est donné beaucoup de peine développe tant de modes de jeu différents. C’est-à-dire une amende totale, qu’il y a quelque chose plus qu’un Objectif d’Équipe de jeu, à cause de la tente de la tête ne fait pas mal, mais assez jouer juste dans ce mode à immédiatement oublient magiquement de l’existence d’entre tous les autres. Oui, il est que bon. Et encore mieux, parce que non seulement bon, mais de plus aussi rare. Quant au concept du jeu d’équipe de réseau, la Chevalerie est, bien que le contexte historique chronologiquement précédent, le successeur le Territoire Ennemi. Ainsi jouent avec la meilleure idée pour le multiacteur dans l’histoire jusqu’à la Défense des Anciens, bien sûr. La chevalerie cette idée s’adapte à vos besoins et faire de cela parfaitement, cent pour cent se débarrassant de l’abstraction. La bataille est une bataille, pas n’importe quel sport contractuel dans lequel nous devons déplacer quelque part le drapeau, prendre en compte un suggestion ou tuer cependant beaucoup d’adversaires. De telles absurdités sont la guerre ne fait pas, la guerre nous traitons des choses concrètes. Dans le cas des médiévaux il coupait le tronc des villageois et la combustion de villages, la conquête et la destruction le siège ennemi, des chariots de poussée avec le cadavre infecté pour le jeter dans bien l’approvisionnement les défenseurs du château, et ainsi de suite, des opérations militaires ordinaires. Pour eux, concentrent juste la Chevalerie, arrangeant les ordres de relations de cause-et-effet et prêchant un côté de l’attaque et l’autre défendre. Je ne plaisante pas avec cette coupe le tronc de villageois fonctionnant dans la panique après podpalanej juste un village – dans la Chevalerie peut ressembler à Kmicic dans Volmontovichi. C’est-à-dire si Kmicic a été emballé dans l’armure et l’agitation d’un glaive écossais à deux mains… Avec quoi et comment nous nous battons la Chevalerie est tout à fait formalisée. Nous avons quatre classes de caractère rigides, du plus dur à blindé plus des tireurs. Chaque classe a une arme principale, un choix de trois

Chivalry: Medieval Warfare Gratuit telecharger de PC – Version Complete et Torrent

Chevalerie: la Guerre Médiévale est un jeu d’adresse. Nous frappons, nous manquons, zranimy l’ennemi ou pas zranimy – c’est toujours notre faute ou mérite. C’est évident, parce que le système lui-même se battant est … évident si nous nous demandons les ennuis de jeu dans de travaux dirigés amusants qui nous expliqueront tout en termes de quincaillier flanging. Le bouton de souris gauche pour couper le niveau à maintes reprises pour diminuer verticalement, à maintes reprises jusqu’à la poussée. Deux attaques à une distance prédéterminée pour mener la combinaison. Nous bloquons le bouton de souris juste quand l’ennemi inflige un coup, gardant la vue sur la lame de son arme. Pour ceci vous pouvez toujours donner un coup de pied pour casser le bloc et exécuter feinted pendant l’attaque pour déduire le défenseur d’équilibre du bloc. Simple? Simple. Dans les travaux dirigés, quand nous avons le temps de mettre au point et personne essayait de priver la tête. Après être entré dans la situation de champ de bataille change tout à fait radicalement et pendant les premières heures nous nous rappellerons seulement l’essentiel absolu, n’essayant pas même à fint, donne un coup de pied ou souffle le deuxième coup insidieux de la combinaison. Et, de façon importante, c’est suffisant. Le système de combat dans la Chevalerie est si profondément qu’accessible. J’imagine que vous pouvez l’utiliser pour rouler la minute ou des batailles encore plus longues, dans lesquelles les chevaliers feront une pause pour le souffle pour regagner la force perdue pendant les blocs laissés tomber ou les coups malavisés. Mais à moi, rien comme ça n’est arrivé, c’était la plus longue bataille plusieurs échanges et blocs, après quoi quelqu’un était finalement plus rapide ou plus intelligent et a déchiré le dernier de l’épaule à odrabywal de hanche ou pittoresque sa tête ou une de ses mains. Je ne me suis jamais senti ici, que quelqu’un m’a tué injustement parce qu’il a utilisé quelque chose que je n’ai pas, ou ai appliqué un tour qui n’a pas encore respecté … oui, une allusion à la Guerre des Roses. La mêlée dans la Chevalerie donne la satisfaction incroyable, plus grande même que celui de Mont et Lame. Pourquoi? Il est, comme j’ai mentionné au commencement, intense. Tel un physique, tangible. Quand nous attaquons, nous sentons le poids de bras, évaluons instinctivement où frapper et comment frapper – et il y a des terres. C’est intuitif, immédiatement compréhensible, naturel comme attraper quelqu’un dans le point rouge collimator et appuyer le déclencheur. Mais en même temps il exige les compétences qui ne sont pas nécessaires en tirant dans l’Appel du devoir ou Battlefield, parce qu’il l’ennemi n’y a pas la propre épée aveugle et le bouclier. Eh bien, pas wywrzeszczy nous tout droit face à n’importe quelles insultes pour casser le moral. Chevalerie: la Guerre Médiévale a pris du Territoire Ennemi est non seulement l’idée?? Un jeu de réseau. Il s’est prêté bien avec son vieux système de commandes vocales, des cris enregistrés ou les seuls mots qui peuvent jouer wstukujac des combinaisons rapides du clavier. Cette solution était à la mode il y a une décennie, quand non utilisée encore des systèmes de communication de VoIP, comme TeamSpeak, par exemple. Maintenant VoIP est quotidien et la Chevalerie qu’il a aussi, incorporé, comme le plus. Mais les commandes sont aussi et je dois dire que pour moi personnellement, ils sont comme un billet pour un voyage à la terre de nostalgie

Related articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.